alinéa


alinéa

alinéa [ alinea ] n. m.
XVIIe; de a linea, mots lat. « (en s'écartant) de la ligne »
Renfoncement de la première ligne d'un paragraphe, dans un texte.
Passage compris entre deux de ces lignes en retrait. paragraphe.

alinéa nom masculin (latin médiéval a linea, en s'écartant de la ligne) Dans un texte, ligne dont le premier mot est le plus souvent en retrait et qui marque le début d'un paragraphe. Passage d'un texte entre deux de ces retraits ; paragraphe.

alinéa
n. m. Commencement en retrait de la première ligne d'un texte, d'un paragraphe.
|| Passage d'un texte compris entre deux de ces lignes en retrait. Cet alinéa est fort long.

⇒ALINÉA, subst. masc.
A.— [Dans un texte manuscrit ou imprimé] Séparation marquée par un blanc laissé au commencement d'un paragraphe, dont la première ligne est ainsi en retrait par rapport aux autres (cf. cadratin, renfoncement) :
1. L'usage de l'alinéa est très-arbitraire : il ne faut point qu'il soit trop fréquent; cela donneroit au discours l'air d'un ouvrage trop décousu; il ne faut pas non plus qu'il soit trop rare; cela fatigueroit l'esprit, en ne lui donnant pas assez de repos d'une certaine étendue.
DEM. 1802, s.v. ponctuation.
2. Quelle écriture emploierons-nous? Bâtarde, coulée, ronde, anglaise? Terminerons-nous les bouts de ligne par des fleurons? Encadrerons-nous les pages par des spirales ornées? Nos majuscules d'alinéa seront-elles compliquées d'arabesques?...
V. DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 3, 1813, p. 78.
3. D'autres blancs portent des noms particuliers : ce sont le cadratin, de forme cubique, signe distinctif de l'alinéa qu'il commence...
É. LECLERC, Manuel de typographie, 1897, p. 50.
4. Il n'aimait que les œuvres compactes, les longs romans touffus « où l'on se perd, disait-il, où l'on oublie tout, où l'on s'enfonce comme au cœur d'une forêt dans une prose dense et serrée, sans alinéas... »
R. MARTIN DU GARD, Souvenirs autobiographiques et littéraires, 1955, p. LXXI.
IMPR. On distingue 3 sortes d'alinéas :
5. ...l'alinéa rentrant, qui est le plus usuel; l'alinéa saillant, qui ressort en marge des autres signes; et l'alinéa aligné, qui commence en alignement avec les autres.
CHESN. 1857.
B.— P. ext. Texte compris entre deux alinéas :
6. J'aime les six dernières lignes de ma lettre à Charles parce qu'elles expriment un état de mon âme, et cependant je voudrais les supprimer, (l'alinéa commençant par mon dix-neuvième hiver et finissant par colère majestueuse) et remplacer cet alinéa final par la page ci-jointe, qui se souderait à la fin du paragraphe terminé par l'éclatant sarcasme de Rochefort.
V. HUGO, Correspondance, 1869, p. 232.
7. Pour le critique de la France libérale, lui! Il se rendait parfaitement compte qu'il s'était produit un léger ramollissement dans ses alinéas ... et qu'on ne le lisait plus...
E. DE GONCOURT, La Faustin, 1882, p. 143.
8. ...Yann lut les histoires drôles de la vieille grand'mère Yvonne, qui n'avait pas sa pareille pour amuser les absents; et puis le dernier alinéa qui le concernait : « le bonjour de ma part au fils Gaos. »
P. LOTI, Pêcheur d'Islande, 1886, p. 71.
9. ... car il faut exister pour être censuré. Les cris d'orfraie que nous poussons pour un alinéa coupé me gênent, je l'avoue : on songe à un riche attablé qui, devant des pauvres mourant de faim, se plaint qu'on lui vole une truffe.
F. MAURIAC, Le Baîllon dénoué, 1945, p. 426.
Rem. Syntagmes fréq. copier, déchiffrer, intercaler, lire, remplacer, retrancher, supprimer un alinéa; diviser en alinéas.
[Dans un texte jur.] Subdivision de l'article :
10. [L'article est une] division élémentaire et fondamentale des lois françaises comprenant une disposition légale condensée en une seule ou plusieurs phrases, parfois réparties en plusieurs alinéas, et dont la série reçoit, pour faciliter la citation des textes, un numérotage unique.
CAP. 1936.
11. Mais revenons à ton commerce. Préfères-tu bénéficier de l'article 208 du chapitre 62 de la seizième circulaire comptant pour le cinquième règlement général ou bien l'alinéa 27 de l'article 207 de la circulaire 15 comptant pour le règlement particulier?
A. CAMUS, L'État de siège, 1948, p. 245.
DÉR. Alinéaire, adj., peu us. ,,Qui précise le commencement ou la fin d'un alinéa.`` (QUILLET 1965); attesté également ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Nouv. Lar. ill.-Lar. 3). Alinéaliste, subst. masc., néol. d'aut. Personne qui multiplie les alinéas ou qui aime à les multiplier (cf. A. DELVAU, Dict. de la langue verte, 1867, p. 507). Alinéater, verbe trans., néol. d'aut. Multiplier les alinéas (cf. E. et J. DE GONCOURT, Journal, août 1888, p. 819).
Prononc. ET ORTH. :[alinea]. — Rem. Alinéa est invar. au plur. jusqu'à Ac. 1835. Cf. LITTRÉ, s.v., rem., qui demande qu'on écrive des alinéas. Dér. Alinéaire : [].
Étymol. ET HIST.
I.— Alinéa, 1. av. 1654 subst. « ligne nouvelle dont le premier mot est en retrait par rapport au début des autres lignes » (G. DE BALZAC, Lett. inédites, LXI, éd. Tamizey-Larroque ds LITTRÉ Suppl. : Je voudrais que la copie fût ex vera recensione Capellani [d'apr. la vraie révision de Chapelain], et qu'il prît la peine de la diviser en plusieurs sections, ou, pour parler Rocolet [c'était son imprimeur], en des alinéa, comme sont tous mes discours, qui est une chose qui aide extrêmement celui qui lit et démêle bien la confusion des espèces); d'où 1817 « paragraphe compris entre deux alinéas » (JOUY, Hermite de la Guiane, 1, 163 ds QUEM. t. 1 1959 : Il débite à tant la ligne ses alinéas politiques); 2. loc. adv. a) 1694 mettre à linea « commencer une nouvelle ligne » (Ac., s.v. ligne). — 1771, Trév.; b) 1704 alineâ (Trév., s.v. Ligne : à lineâ... pour dire qu'il faut recommencer une nouvelle ligne et laisser la précédente imparfaite). — 1771, Trév.; l'emploi 2 est encore ds Ac. 1835 et 1878.
II.— Alinéaliste, 1867, supra.
III.— Alinéater, 1888, supra.
I mots lat. a linea « [écrire] en s'éloignant de la ligne » [qui indique la division de la page en colonnes], formule prob. utilisée à l'orig. pour la dictée d'un texte; voir ligne. II dér. de alinéa; suff. -iste élargi (voir NYROP t. 3 1936, § 332 et 92). III dér. de alinéa, dés. -er avec élargissement d'apr. les verbes à finale en -ater (mandater, frelater, colmater).
STAT. — Fréq. abs. litt. :65.
BBG. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — CAP. 1936. — CHESN. 1857. — COMTE-PERN. 1963. — DAGN. 1965. — DEM. 1802. — Éd. 1913. — FÉR. 1768. — LAV. Diffic. 1846. — SPR. 1967. — VOYENNE 1967.

alinéa [alinea] n. m.
ÉTYM. Mil. XVIIe, Guez de Balzac; cf. fin XVIIe, mettre a linéa « passer à la ligne »; du lat. a linea « en s'écartant de la ligne » : locution autrefois employée, en dictant, pour indiquer qu'il fallait aller à la ligne.
1 Séparation entre la phrase terminée et la phrase nouvelle, celle-ci étant commencée en retrait, à la ligne suivante, après un petit intervalle laissé en blanc. Typogr. || Alinéa rentrant, saillant; alinéa aligné.Faire un alinéa. Ligne (passer à la).
2 (1789, in D. D. L.). Passage compris entre deux alinéas. || Les articles du Code civil sont divisés en alinéas. || Couper un paragraphe en plusieurs alinéas. || Un long alinéa.
DÉR. Alinéaire, alinéatiser ou alinéater.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alinea — Alinéa Pour les articles homonymes, voir Alinéa (homonymie). L’alinéa est le signe de ponctuation de texte qui signale le début d’un nouveau paragraphe. Cette première définition fonctionnelle n’est cependant pas exacte s’agissant des textes… …   Wikipédia en Français

  • Alinea — may refer to:• Alinea, a restaurant in Chicago by chef Grant Achatz • Alinea, from the Latin a linea , referring to the pilcrow (¶) which indicates a new paragraph …   Wikipedia

  • alinéa — ALINÉA. Façon de parler adverbiale empruntée du Latin. À la ligne. [b]f♛/b] Il se prend aussi substantivement. Lisez jusqu au premier alinéa. Observez les alinéa …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Alinĕa — (lat. a linea), in Druck und Schrift ein neuer Absatz, eine neue Zeile. Auch einzelner Satz in Gesetzparagraphen od. in einer Reihenfolge v. Sätzen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • alinea — ALINEÁ vb. I v. alinia. Trimis de LauraGellner, 03.12.2008. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • alínea — s. f. 1. Nova linha escrita que abre parágrafo. 2. Uma das subdivisões de artigo, designadas por a), b), c), etc …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Alinéa — Pour les articles homonymes, voir Alinéa (homonymie). L’alinéa est le signe de ponctuation de texte qui signale le début d’un nouveau paragraphe. Cette première définition fonctionnelle n’est cependant pas exacte s’agissant des textes procéduraux …   Wikipédia en Français

  • ALINÉA — Loc. adv. empruntée du latin, et qui signifie, À la ligne. Quand on dicte à quelqu un, on dit Alinéa, c est à dire, Quittez la ligne où vous en êtes, et commencez en une autre au dessous.  Il s emploie plus ordinairement comme substantif masculin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • alinéa — (a li né a) 1°   Loc. adv. À la ligne. En dictant, on disait autrefois alinéa pour indiquer qu il faut quitter la ligne pour en commencer une autre. En ce sens, l Académie aurait dû écrire a linéa. 2°   S. m. Ligne nouvelle dont le premier mot… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ALINÉA — Locution empruntée du latin. En s’écartant de la ligne. Ce mot s’écrivait autrefois a linea . Quand on dictait à quelqu’un, on disait A linea, c’est à dire Quittez la ligne où vous en êtes et commencez en une autre au dessous. Il ne s’emploie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.